LES COMPARATEURS DE PRIX SUR INTERNET (28/04/2016)

  0 Commentaire

Nous les connaissons tous ces sites internet qui comparent les prix du web pour nous aider à acheter au meilleur tarif. Mais sont ils toujours fiables ? Certaines marques paient les comparateurs de prix pour figurer en haut de la liste.
Dans un souci de transparence, la Loi Hamon leur imposera de nouvelles obligations au 1er juillet prochain.
 
Selon le code de la consommation, les comparateurs de prix sont tenus "d'apporter une information loyale, claire et transparente". Jusque là, les comparateurs de prix disposaient d'un code de bonnes pratiques. Celles-ci deviendront donc prochainement des obligations à part entière.
Le site www.numerama.com répertorie les mentions obligatoires qui devront figurer avant la liste des prix :
 
 
  • 1° Le critère de classement des offres utilisé par défaut ainsi que la définition de ce critère, sauf si le critère de classement utilisé par défaut est le prix. La définition est indiquée, à proximité du critère, par tout moyen approprié ;
  • 2° Le caractère exhaustif ou non des offres de biens ou de services comparées et du nombre de sites ou d’entreprises référencés ;
  • 3° Le caractère payant ou non du référencement.
     
     
    Depuis la loi pour la confiance dans l'économie numérique, la publicité doit être mentionnée comme étant une "annonce". Donc les marques figurant dans le top de la liste de prix parce qu'elles ont payé le comparateur de prix devront employer ce terme "annonce" pour que les consommateurs puissent les distinguer.
     
    Le mode de fonctionnement du comparateur de prix devra également faire l'objet d'une partie détaillée du site internet. Le site www.numerama.com répertorie ainsi les mentions obligatoires :
     
    1° Les différents critères de classement des offres de biens et de services ainsi que leur définition ;
  • 2° L’existence ou non d’une relation contractuelle ou de liens capitalistiques entre le site de comparaison et les professionnels référencés ;
  • 3° L’existence ou non d’une rémunération du site par les professionnels référencés et, le cas échéant, l’impact de celle-ci sur le classement des offres ;
  • 4° Le détail des éléments constitutifs du prix et la possibilité que des frais supplémentaires y soient ajoutés ;
  • 5° Le cas échéant, la variation des garanties commerciales selon les produits comparés ;
  • 6° Le caractère exhaustif ou non des offres de biens ou de services comparées et du nombre de sites ou d’entreprises référencés ;
  • 7° La périodicité et la méthode d’actualisation des offres comparées.
     
     
    Nous devrions alors, en tant que consommateur, bénéficier de davantage de transparence sur la toile !
    Notez vos meilleurs comparateurs sur Myloope !
  Soyez le premier à réagir

Laisser un commentaire



J'accepte les conditions d'utilisation
Envoyer >